EXPOSITION DU 27 JANVIER AU 25 FÉVRIER 2023

ANIM ART CITY

AIX-EN-PROVENCE

Pendant un mois, SØMA investit les murs de la galerie Anim Art City à Aix-en-Provence !

Après 1 semaine d’exposition à La Fruitière Numérique à Lourmarin début décembre, SØMA pose ses toiles à Aix-en-Provence pendant 1 mois. Amoureux et originaire de la ville, l’artiste expose pour la première fois dans sa ville natale.

L’exposition permettra à SØMA de présenter ses œuvres et sa vision pendant tout le mois de février dans cette nouvelle galerie aixoise fraichement ouverte.

Retrouvez toute l’actualité de SØMA sur les réseaux sociaux

Instagram


    Né dans les années 1970, originaire d’Aix-en-Provence, SØMA est un artiste plasticien depuis désormais une dizaine d’années à travers un travail autour du pixel art sous toutes ses formes.

    Les créations de SØMA sont d’abord un hommage à sa mère, artiste peintre. Il grandit en effet dans un stimulant environnement artistique, fortement influencé par le travail de Vasarely, qui très tôt éveille sa conscience artistique au détour de ses visites au musée dédié à l’artiste à Aix-en-Provence.

    Riche de ces expériences, SØMA ressent le besoin de prolonger le travail transmis tout en évoluant avec son temps — d’où son choix d’explorer de nouvelles technologies qu’il utilise pour créer son art.

    Influencé par l’art optique (ou Op Art), il incorpore des touches Pop à ses créations graphiques. Chaque tableau, dont l’identité est unique, est réalisé sur plaques de plexiglass (seules ou superposées) en appliquant une technique à l’aérosol. À partir d’une image qu’il travaille numériquement, l’artiste crée des pochoirs de grande taille… La technique complète, fruit d’un long travail de recherche pour aboutir à l’effet de profondeur parfait restant secrète !

    C’est un véritable artisanat contemporain des tons et des formes que met à l’honneur SØMA. Le jeu optique mis en avant, où les lignes parallèles d’épaisseur variable s’associent et se superposent, offre à l’œil du spectateur une large palette de nuances à la fois minimaliste et explosive. SØMA donne à voir un spectacle de lignes tour à tour associées et dissociées, un jeu dont la profondeur optique est clé — le tout incarnant une imposante énergie en trois dimensions.

    Cette dernière prend notamment forme à travers la mise en scène du vivant. SØMA se réapproprie et interprète à travers sa palette icônes populaires ou visages atypiques à l’impact poignant. Le jeu optique créé fait alors vivre les images inspirées de couvertures de magazine, de photographies emblématiques, mais aussi de travaux marquants et lourds de sens de talentueux photographes.

    Dans la confection de ses œuvres, SØMA est tout particulièrement influencé par les artistes du Street Art (Banksy, Invader, JR) mais aussi de l’art abstrait (notamment Pierre Soulages), ou autres photographes tels qu’Helmut Newton, Bettina Rheims à travers son travail sur le portrait que l’artiste aime mettre en lumière.

    L’artiste tout terrain est un hyperactif multitâches dans le monde de l’art contemporain européen. Live painting sur scène pendant un concert de rock, ou lors du New Art Festival de Lourmarin où il peint un portrait d’Albert Camus en présence de sa fille, performance artistique dans une usine desaffectée, scénographies transdisciplinaire mêlant peinture et vidéo, présence régulière aux traditionnels salons Art3f dans toute la France à l’international, SØMA n’hésite pas à relever tous les défis !

    À travers son art tout terrain, SØMA rend hommage à ses idoles, aux portraits iconiques qui ont fait et font société.

    SØMA est un mot féroïen qui signifie « embellir ». Ce sont ces visages que l’artiste entend mettre en valeur et célébrer.

    SØMA, c’est aussi une référence à SAMO, première signature utilisée par Jean-Michel Basquiat, dont le travail a largement influencé ses cheminements artistiques.

    SØMA, c’est la célébration du vivant sous toutes ses formes, rendant chaque tableau unique.